Les Métiers du Cheval
La filière équestre professionnelle

Généralités 

Le 25 janvier 2011 le décret établissant la création du certificat de qualification professionnelle d’organisateur de randonnées équestres (CQP ORE) est sorti, suivi le 17 février 2011 de son entrée sur la liste des diplômes validés par le ministère des sports. Ce diplôme sanctionne les connaissances nécessaires pour être rétribué dans le cadre de l’animation, l’enseignement, le guidage et l’organisation de randonnées équestres. Il s’agit d’un diplôme de niveau IV et remplace le brevet fédéral de guide de tourisme équestre fédéral (GTE) avec le titre de guide équestre. Il est présent sur la grille des salaires de la convention collective des entreprises équestres. Ce CQP ORE est une alternative au BP JEPS tourisme équestre.

Définition 

L'Organisateur de Randonnées Equestres conçoit, dans le respect de la sécurité, des itinéraires d'une heure à plusieurs jours, adaptés à tout type de pratiquant. Il organise et gère l'intendance et le budget des randonnées équestres, conduit en autonomie des promenades et randonnées équestres en garantissant la sécurité des pratiquants, des équidés, des tiers et de l'environnement, initie, à l' aide d'animations équestres, aux bases de l' équitation permettant une pratique de la randonnée équestre en toute sécurité. fait progresser chaque pratiquant dans le but de le rendre plus autonome, confiant et responsable dans l’utilisation de l'équidé, assure le travail et le suivi des équidés de randonnée dont il sait apprécier l'état de santé et assurer l'entretien des pieds et de la ferrure, assure l'entretien et les réparations courantes des équipements de randonnée connaît les techniques de matelotage, connaît et respecte l'environnement, la faune et la flore, participe aux décisions techniques, comme par exemple l'achat des équidés de randonnée, réalise une utilisation optimale des moyens mis à sa disposition, notamment l'intendance et la qualité des randonnées équestres, diagnostique l'état des matériels pour réaliser la mise en sécurité des lieux de pratique et rend compte de ses observations à son employeur.

Ministère concernée 

Ce diplôme de niveau IV permet l’autonomie complète. Il est paru à la CNCP le 25 janvier 2011 et le 17 février 2011. Ce diplôme est validé par le ministère des sports et celui de l’agriculture.

Conditions d’accès :

Les titulaires du CQP Animateur Soigneur Assistant mention Equitation support Poney ou support Cheval ou du CQP Animateur Soigneur Assistant mention Tourisme Equestre, ou du CQP Enseignant Animateur d'Equitation attestent de droit des exigencestechniques préalables à la mise en situation pédagogique du CQP Organisateur de Randonnées Equestres. - Les titulaires de l’épreuve «animation» du CQP Animateur Soigneur Assistant mention Equitation support  Poney ou support Cheval, ou du CQP Animateur Soigneur Assistant mention Tourisme Equestre ou du CQP Enseignant Animateur d'Equitation attestent de droit de l'acquisition de l'épreuve « initiation» du CQP Organisateur de Randonnées Equestres. - Les titulaires de l'épreuve« gestion, entretien et maintenance » du CQP Enseignant Animateur d'Equitation attestent de droit de l'acquisition de l'épreuve «gestion, entretien et maintenance» du CQP Organisateur de Randonnées Equestres. - Les titulaires de la Capacité Equestre Professionnelle 3 mention Tourisme Equestre, ou d'une CEP d'un niveau supérieur dans la mention Tourisme Equestre, attestent de droit de l'acquisition de l'épreuve « soins et travail des équidés» du CQP Organisateur de Randonnées Equestres

Diplôme

Ce diplôme de niveau IV permet l’autonomie complète. Il est parut à la CNCP le 25 janvier 2011 et le 17 février 2011. Guide équestre CCN : Convention collective du personnel des centres équestres. N° 3603 Code NSF : 335 Animation sportive, culturelle et de Loisirs. Il est géré par l’association de Gestion de la CPNE-EE. Son nom est : organisateur de Randonnées Equestres (CQP ORE) Codes des fiches ROME les plus proches : G1201 – Guide de tourisme équestre

Formation

Le candidat doit avoir acquis 1'01 22 ; « Etre capable de mobiliser l'ensemble des connaissances liées à la sécurité et à l'encadrement des publics ». L'acquisition des capacités correspondantes fait l'objet d'une évaluation sous forme d’un contrôle de connaissances lors de l'entretien à l’issue de l'évaluation en situation

2. Le candidat doit avoir réalisé en présence de son tuteur et de son formateur (tuteur et ou formateur  peuvent être représentés par un titulaire d'un diplôme d'encadrement d'activités équestres de niveau IV minimum ou équivalent) une évaluation en situation attestant qu’il a acquis les compétences minimales nécessaires dans la mise en œuvre de la sécurité des pratiquants et des tiers. L’évaluation s'effectue lors d'une situation d'encadrement d'une promenade équestre sur un itinéraire connu du stagiaire, en suivant les consignes de son tuteur ou de son formateur, d'un groupe de quatre cavaliers minimum pour une durée minimale de 20 minutes suivie d'un entretien de 15 minutes environ, Le jury constitué du formateur et du tuteur ou de leurs représentants utilise une grille de critères.  Les acquisitions sont attestées dans le livret de formation par le tuteur.

 Les exigences préalables à la mise en situation pédagogiques sont également acquises pour les CQP ASA et EA : Le candidat contrôle le harnachement des équidés (réglage et état) Il contrôle l'équipement des cavaliers (tenue adaptée, port du casque.. ) Il est attentif au comportement de l'ensemble des cavaliers et des équidés. Il est capable de veiller à la protection des pratiquants et des tiers. Le candidat veille au respect de l'intégrité physique des équidés. Le candidat assure la sécurité des cavaliers. Le candidat sait identifier en situation les risques Entretien : pour les pratiquants et les tiers. Etre capable d'effectuer une analyse succincte de sa séance. Le candidat donne les règles de sécurité à respecter. Il est capable de mobiliser des connaissances lors du déroulement de la séance. Le candidat répond aux questions du jury relatives à la réglementation. Le test est acquis si le candidat valide l'ensemble des critères. Cette acquisition est attestée dans le livret de formation par le formateur. Signature des membres du Jury (préciser le nom et la qualité). Assurer en toute sécurité la préparation, les soins, le travail et la valorisation des équidés de randonnée Participer au fonctionnement et au développement de la structure, à la gestion des activités et à la mise en œuvre des règles de sécurité. Descriptif des composantes de la certification: 

UC 1 : Etre capable d'encadrer en sécurité un groupe de cavaliers dans le cadre d'une action d'animation équestre. UC 2 : Etre capable de participer au fonctionnement de la structure équestre, à la gestion des activités équestres et à la mise en œuvre des règles de sécurité UC 3 : Etre capable de maîtriser en sécurité les techniques professionnelles liées à l'emploi et à la préparation des équidés de randonnée
UC 4 : Etre capable d'encadrer en sécurité un groupe de cavaliers dans le cadre d'une randonnée équestre avec découché

Emploi 

Lorsqu'il est en cours de formation, le candidat au CQP Organisateur de Randonnées Equestres peut exercer des activités d'enseignement de l'équitation si les conditions suivantes sont remplies : le candidat dispose d'un livret de formation en cours de validité ; le candidat dispose d'une attestation de stagiaire (carte professionnelle) délivrée par la DDJSCS ou de la DDCSPP. La délivrance de la carte professionnelle est soumise à l'obtention des exigences préalables à la mise en situation pédagogique ; le candidat exerce sous la responsabilité de son formateur ou de son tuteur. L'autonomie du stagiaire en cours de formation au CQP ORE est donc relative, soumise au contrôle de son formateur ou de son tuteur. Chaque tuteur peut encadrer en situation professionnelle jusqu'à deux stagiaires en cours de formation au CQP ORE.

Secteurs d'activités 

les activités s'exercent dans le cadre d'associations ou d'entreprises relevant du champ d'application de la Convention Collective du Personnel des Centres Equestres. Types d'emplois accessibles Les titulaires du CQP Organisateur de Randonnées Equestres exercent l'emploi de Guide Equestre, catégorie 2, coefficient 118 de la grille de classification des emplois et des qualifications de la Convention Collective du Personnel des Centres Equestres. Réglementation d'activités Les fonctions d'animation et d'encadrement des randonnées équestres réalisées par les titulaires du CQP ORE sont régies par l'article L 212-1 du Code du Sport

Salaire 

L'emploi de guide équestre est référencé dans la convention collective (3603-Centres équestres), affecté du coefficient 118. Taux horaire.  9,15€. Salaire mensuel de base :  1 387,78 €

Notre point de vue : Ces deux diplômes sont issus des travaux de la commission paritaire (CPNE EE) et sont les seuls diplômes professionnels de tourisme équestre validés par la profession et présents sur la liste de la commission nationale de la certification professionnelle (CNPC). Vous trouverez tous les renseignements sur le site internet du syndicat national du tourisme équestre (http://snete.free.fr) sur celui de la commission paritaire (http://www.cpne-ee.org) et sur le site d’information professionnelle (http://www.chevalinfo.com/).

Enfin, arrive sur le marché du travail le métier de guide équestre dont les capacités attestées sont de concevoir et organiser en toute sécurité des itinéraires de promenades et de randonnées équestres en  faisant découvrir toutes les richesses touristiques d'une région et s'adaptant à tout type de 'publics. A assurer en autonomie l'initiation aux pratiques de la promenade et de randonnée équestre, et la conduite des randonnées équestres, auprès de tout public, en garantissant la sécurité des pratiquants, des équidés, des tiers et de l'environnement. La profession a réussi à aller au bout de ses travaux et de ses engagements syndicaux : créer un espace spécifique dans lequel la branche tourisme équestre peut se développer. Nous devons noter qu’existe enfin une alternative au BP JEPS, ce qui permet d’échapper à l’obligation d’embrasser une carrière dans le sport équestre, tout en ayant les mêmes prérogatives d’autonomie.

Adresses utiles : 
Lieu(x) de certification : AGCPNEEE

Secrétariat : 12 avenue de la république
41600 Lamotte Beuvron
Site : http://www . cpne-ee. org

Site Internet de l'autorité délivrant la certification : www.cpne-ee.org

Syndicat national des entreprises de tourisme équestre (SNETE)
Moulin de Vaux 71600 NOCHIZE 
Tel : 03 85 88 31 51 
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. URL : http://snete.free.fr

Présentation

Le Certificat de Qualification Professionnelle Animateur Soigneur Assistant –CQP ASA – a été reconnu par les arrêtés du 17 octobre 2005 pris par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle et du 16 janvier 2006 par le Ministère des Sports. Il donne accès à l’emploi d’animateur-soigneur, coefficient 109. Le CQP ASA est décliné en deux mentions : équitation ou tourisme équestre. La mention équitation comporte elle même deux supports : équitation sur poney ou équitation sur cheval. Le CQP est le premier titre professionnel proposé dans le cadre du droit du sport.

Conditions d’exercice 

il est créé un tableau D à l’annexe de l’arrêté du 16 décembre 2004 susvisé ainsi rédigé.participation à l’encadrement des pratiquants dans le cadre d’une action d’animation en équitation cheval, en équitation poney ou en tourisme équestre. Limite des conditions d’exercice : CQP obtenu entre le 18 novembre 2005 et le 18 novembre 2007 :

Pour les mentions « équitation public poney » et « équitation public cheval » sous le contrôle d’un titulaire du brevet d’état d’éducateur sportif option « équitation » ou du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, spécialisés activités équestres, mention équitation.

Pour la mention tourisme équestre, sous le contrôle d’un titulaire du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité équestre, mention tourisme équestre, ou du brevet de guide de tourisme équestre.

Emploi

Référencé dans la convention collective ( 3603 – centres équestres , affecté au coefficient 109. – Code NSF : 212t  Soins des animaux, soins Vétérinaires

Résumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis : Le Titulaire du CQP ASA exerce le métier couramment appelé assistant, sous contrôle de l’enseignant titulaire du : - BEES 1 équitation - BPJEPS activités Equestre - Guide de Tourisme Equestre pour la mention Tourisme Equestre

D’une manière générale, l’animateur soigneur assistant : Accueille les publics, participe à l’animation d’une structure, et à la promotion des activités. participe à l’entretien des chevaux et poneys, aux soins courant, à l’entretien du matériel et à la maintenance des installations et équipements. Travaille les équidés et contribue à valoriser la cavalerie Participe à l’encadrement des pratiquants (sans autonomie complète) sous l’autorité d’un titulaire d’une qualification de niveau IV relative à la spécialité Participe à l’organisation et à la gestion des activités

Modalités d’entrée 

Etre titulaire de l’Attestation de Formation aux Premiers Secours (AFPS). Etre titulaire de la capacité équestre professionnelle  CEP 1. Certificative CQP : 4 Unités Capitalisables

  • UC 1 : Etre capable de mobiliser des connaissances liées à l’emploi des équidés et à l’encadrement des publics
  • UC 2 : être capable de réaliser l’accueil du public et la maintenance liée aux activités équestres
  • UC 3 : être capable de maîtriser les techniques professionnelles liées à l’emploi et à la préparation des équidés (voir CEP 2)
  • UC 4 : être capable d’encadrer un groupe de pratiquants dans le cadre d’une action d’animation. Les évaluations s’effectuent après un parcours de formation intégrant plusieurs périodes de stage

.UC 1 et 2 : examen d’un livret de stage comportant des fiches d’acquis d’objectif intermédiaire complété par le tuteur et le formateur

UC 3 et 4 : Examen par un jury plénier Formation : en centre de formation habilité- en 1 500 H en alternance 750 H en Centre de formation et 750H en entreprise. Centre de formation Habilité par la CPNE-EE –

Equivalence vers le CQP ASA

Suite aux décisions de la CPNE-EE du 16 novembre 2006, les titulaires du BAP (Brevet d’Animateur Poney) de l’ATE (Accompagnateur de Tourisme Equestre) ou du BAPAAT support technique Poney ou randonnée équestre obtiennent réciproquement :

  • BAP : équivalence sur toutes les UC pour mention équitation poney
  • BAPAAT poney : équivalence sur toutes les UC pour mention équitation poney
  • ATE : équivalence sur toutes les UC pour mention tourisme équestre
  • BAPAAT randonnée équestre : équivalence sur toutes les UC pour mention équitation poney

Pour faire valoir ces équivalence lors de la préparation au CQP ASA dans une autre mention ou un autre support, l’élève doit simplement adresser la copie de son diplôme à : CPNE-EE, secrétariat GHN, 12 avenue de la république, 41600 Lamotte Beuvron. Fax : 02 54 83 02 03. Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Définition du métier

L’Accompagnateur de Tourisme Équestre / ATE certifie la capacité à préparer et à conduire promenades et randonnées équestres en autonomie sur des itinéraires identifiés et entre des relais d’étapes connus, en assurant la sécurité et l’agrément des cavaliers, un emploi rationnel et la sécurité des équidés, le respect de l’environnement et la sécurité des tiers. Le détenteur de l’accompagnateur de Tourisme Équestre répond à l’obligation de qualification pour l’encadrement précisée par l’article L 212-1 du code du sport et peut exercer l’accompagnement de promenades et de randonnées contre rémunération.

Le métier

 L’accompagnateur de tourisme équestre est un professionnel dans les activités de tourisme équestre. Il accueille, encadre, anime et accompagne en autonomie un groupe de cavaliers dans des activités de promenades et de randonnées équestres de un à plusieurs jours en assurant la sécurité des pratiquants, des tiers et des équidés. A cet effet, il exerce les fonctions suivantes :

  • Il accompagne en autonomie des cavaliers lors de promenades ou randonnées de un à plusieurs jours sur des itinéraires identifiés et entre des relais d’étapes connus en assurant la sécurité des pratiquants, des tiers et des équidés,
    Il transmet les bases de l’équitation de tourisme équestre pour permettre aux cavaliers de participer aux activités équestres de un à plusieurs jours en assurant la sécurité des pratiquants, des tiers et des équidés.
    Il transmet les bases de l’équitation de tourisme équestre pour permettre aux cavaliers de participer aux activités en sécurité et avec agrément,
    Il gère et travaille la cavalerie dont il a la charge afin de la maintenir en état, de la valoriser et de la sécuriser,
    Il gère les efforts, la locomotion et le mental des équidés dont il a la charge pour le respect de leur intégrité,
    Il assure le choix et la maintenance du matériel (bourrellerie, matelotage)...
    Il participe à l’organisation et la promotion des activités de tourisme équestre, de sa structure ou de la structure qui l’emploie.

Diplôme

L’Accompagnateur de Tourisme Equestre est un titre à finalité professionnelle de niveau IV inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté du 27 novembre 2012, NOR FPAC1239847A, délivré par la Fédération Française d’Équitation, FFE.

Formation

Le candidat qui souhaite entrer en formation d’accompagnateur doit être admis aux épreuves du test d’entrée en formation, qui est un examen.

  • être titulaire d’une licence fédérale de compétition – LFC – en cours de validité,
    avoir 18 ans révolus,
    être titulaire au minimum du Galop 6 de Pleine Nature ou du Galop 6 de Cavalier ou du Degré 2 de Tourisme Équestre ou du Degré 2 de Cavalier délivré par la FFE,
    totaliser sept jours de randonnée minimum dont quatre journées consécutives minimum sans retour à la base de départ, attestés par un établissement adhérent à la FFE ou validés sur son carnet fédéral de randonnée ou être en possession du brevet fédéral de Randonneur de Bronze délivré avant le 1er  août 2011 ou du brevet fédéral de Randonneur d’Argent délivré après le 1er  août 2011,
    être détenteur ,  soit de l’attestation de suivi du stage de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 / PSC1 ou d’un titre équivalent, le Brevet National de Secourism nées équestres de un à plusieurs jours en assurant la sécurité des pratiquants, des tiers et des équidés.

A cet effet, il exerce les fonctions suivantes :

  • Il accompagne en autonomie des cavaliers lors de promenades ou randonnées de un à plusieurs jours sur des itinéraires identifiés et entre des relais d’étapes connus en assurant la sécurité des pratiquants, des tiers et des équidés,
     Il transmet les bases de l’équitation de tourisme équestre pour permettre aux cavaliers de participer aux activités en sécurité et avec agrément,
     Il gère et travaille la cavalerie dont il a la charge afin de la maintenir en état, de la valoriser et de la sécuriser,
     Il gère les efforts, la locomotion et le mental des équidés dont il a la charge pour le respect de leur intégrité,
     Il assure le choix et la maintenance du matériel (bourrellerie, matelotage)...
     Il participe à l’organisation et la promotion des activités de tourisme équestre, de sa structure ou de la structure qui l’emploie.

Conditions d’accès à la formation

Pour entrer en formation d’accompagnateur, le candidat doit être titulaire :

  • de l’attestation de réussite au test d’entrée en formation délivrée par la FFE en cours de validité.
    Cette attestation est valable pendant un an,
    de la licence fédérale en cours de validité.

 Programme

 La formation est organisée en six modules : 

  • Module 1 : Technique équestre
    Module 2 : Connaissance du cheval, soins, entretien, maréchalerie
    Module 3 : Encadrement des promenades et randonnées
    Module 4 : Connaissances générales
    Module 5 : Entretien des équipements.
    Module 6 : Stage de mise en situation professionnelle 

Positionnement et volumes horaires 

Lorsqu’un candidat est admis au test d’entrée, le jury effectue son positionnement qui détermine les volumes horaires préconisés pour que chaque accompagnateur en formation puisse se présenter à l’examen final. La formation se déroule sur un volume horaire recommandé de 600 heures. 

  • Module 1 : 90 heures
    Module 2 : 60 heures
    Module 3 : 80 heures
    Module 4 : 50 heures
    Module 5 : 20 heures
    Module 6 : 300 heures 

Référentiel de formation 

Module 1 : Technique Equestre Les contenus du module 1 de formation visent à donner la capacité à l’accompagnateur en formation de : 

  • Seller et brider correctement un cheval avec son équipement de randonnée et ajuster le matériel,
    Travailler un cheval en main et le présenter en main à l’arrêt, au pas et au trot,
    Embarquer un cheval en sécurité dans un van ou un camion,
    Réaliser le travail d’un cheval en longe à l’extérieur,
    Réaliser la détente et le travail d’un cheval monté,
    Réaliser un parcours défini de maîtrise d’allures en terrain varié,
    Réaliser le travail d’un cheval monté avec cheval de main bâté ou non,
    Réaliser des difficultés avec un cheval de main bâté ou non,
    Évaluer les capacités d’un équidé et son comportement pour un emploi par le public,
    S’exprimer clairement pour parler du cheval et de son travail en utilisant un langage technique et professionnel juste. 

Module 2 : Connaissance du cheval, soins, entretien, maréchalerie. Les contenus du module 2 de formation visent à donner la capacité à l’accompagnateur en formation de : 

  • Aménager et entretenir l'espace de vie du cheval et assurer les soins usuels,
    Reconnaître et différencier les différents aliments du cheval et les plantes toxiques,
    Adapter, choisir l'alimentation et l'abreuvement en fonction de l'activité,
    Evaluer et programmer la quantité du travail de sa cavalerie,
    Appliquer les mesures de prophylaxie courantes,
    Connaître et programmer les vaccinations des équidés, obligatoires, volontaires,
    Composer et utiliser une trousse de secours d'écurie et de randonnée,
    Mettre en œuvre des situations de contention : pli de peau, pose de tord nez,
    Détecter une boiterie, identifier le membre boiteux, rechercher les causes visibles éventuelles et intervenir dans les cas les plus simples, juger de la suspension ou non du travail,
    Déceler et soigner les différents traumatismes et plaies dans les limites de ses compétences et dans lerespect de l’intégrité du cheval : plaies de harnachement, plaies diverses, traumatismes oculaires, prises de longe, Identifier et apporter les soins nécessaires dans la limitte des ses prérogatives au quotidien et dans les situations d’urgence, faire appel au vétérianire, Enumérer et identifier les affections parasitaires externes, gale, teigne, et internes, en connaître les mesures de prophylaxie et les soins curatifs,
    Décrire et comprendre l'appareil locomoteur, sa mécanique et ses pathologies, tares, arthrose…
    Décrire et comprendre l'appareil respiratoire, son fonctionnement et les symptômes d'affection, grippe,gourme, emphysème…
    Connaître et décrire l'appareil circulatoire et son fonctionnement,
    Décrire le pied, ses aplombs, son fonctionnement mécanique ainsi que ses pathologies, pourrissure de fourchette, clou de rue, encastelure, bleime, seime… Entretenir l'hygiène et le bon état des pieds des chevaux,
    Enlever et remettre un fer et procéder à un dépannage élémentaire,
    Constituer et utiliser une trousse de dépannage élémentaire de maréchalerie d’écurie et de randonnée,
    Equiper un cheval pour le transport,
    Apprécier le modèle d’un cheval, définir des critères objectifs de choix, apprécier sa valeur. 

Module 3 : Encadrement de promenades et randonnées. Le module 3 comprend 4 journées de randonnées école dont au minimum deux nuitées hors du centre. Les contenus du module 3 de formation visent à donner la capacité à l’accompagnateur en formation de : 

  • Identifier les publics du tourisme équestre et leurs caractéristiques,
    Organiser et gérer l'accueil de la clientèle,
    Accompagner le public dès le premier contact avec l’équidé, en application avec les règles de sécurité et d’hygiène qui s’imposent,
    Evaluer le niveau de la clientèle au travers de parcours,
    Choisir les chevaux en fonction de la clientèle et les préparer pour l'activité prévue, affecter un cheval adapté au niveau du cavalier,
    Transmettre les bases techniques de l’équitation d’exterieur et de tourisme pour le confort et la sécurité des cavaliers,
    Adapter sa sortie en fonction du niveau des cavaliers et du parcours prévu,
    Identifier, utiliser les différentes cartes topographiques et leurs échelles : 1/25 000e, 1 /50 000e, 1 / 100 000e, 1/200 000e, évaluer les distances, interpréter les signes conventionnels,
    Préparer l'équipement nécessaire à l'activité prévue,
    Se conformer aux règles sur la conduite à tenir en cas d'accident, prévoir les liaisons permettant la communication,
    Donner au groupe les consignes relatives à la sécurité, à la circulation et à la préservation des espacestraversés,
    Donner des conseils durant la sortie ou la randonnées pour améliorer le contrôle des chevaux et le confort etla sécurité des cavaliers,
    Assurer la sécurité des gens, des biens et des tiers. Donner au groupe les consignes relatives aux changements d'allures, de vitesse et de direction et définir les moyens de les leur communiquer,
    Gérer la vitesse de déplacement en fonction du niveau des cavaliers et de l’itinéraire préparé,
    Contribuer à l'agrément et au bien-être du groupe,
    S’informer des aspects culturels et économiques des régions traversées et en communiquer les principalescaractéristiques,
    Transmettre la connaissance et le respect de l’environnement, faune, flore et cultures locales. Veiller à la qualité des relations avec la population et les usagers de l’espace naturel, agriculteurs, forestiers…
    Organiser les haltes et arrêts,
    Etablir une ligne d’attache de chevaux et s’assurer de leur sécurité lors des étapes, paddocks… Identifier et tracer un itinéraire, rédiger une feuille de route, visualiser et tracer son profil, en évaluer les difficultés,
    Suivre un itinéraire préparé en respectant la durée prévue,
    Donner à un tiers les indications permettant de se localiser,
    Utiliser ses connaissances liées à la météo et aux modes d’information dans ce domaine,
    Utiliser un GPS pour s’orienter ou définir sa position. 

Module 4 : Connaissances générales. Les contenus du module 4 de formation visent à donner à l’accompagnateur en formation des connaissances sur : 

  • La FFE / CNTE et organes déconcentrés CRE/ CRTE : organisations et missions,
    Le tourisme, la règlementation de l’usage des chemins et le code de la route,
    La règlementation de l’encadrement et l’environnement institutionnel,
    Le droit du travail, les responsabilités et les assurances,
    Les bases de la comptabilité, de la fiscalité, de la gestion,
    La réglementation concernant le transport des animaux vivants et des chevaux,
    Les règles de sécurité et la prévention des accidents active, passive et les Equipements de Protection Individuels / EPI,
    La création d’itinéraires de proximité,
    La conception d’un calendrier d'animations, un programme de randonnées et promenades,
    Les méthodes de commercialisation des produits de tourisme équestre,
    La création et l’organisation des produits de tourisme équestre. La diversification et l’adaptation de ses produits,
    L'élaboration d'un document publicitaire, les partenaires de commercialisation et les publics d'usagers, 
    La réponse téléphonique, L’évaluation de la satisfaction de la clientèle et l’amélioration de ses prestations. 

Module 5 : Entretien des équipements. Les contenus du module 5 de formation visent à donner la capacité à l’accompagnateur en formation de : 

  • Effectuer la maintenance du matériel et des installations,
    Contrôler l'état des installations,
    Mettre en œuvre les règles d'hygiène et de sécurité,
    Choisir et entretenir l'équipement du cheval de randonnée,
    Effectuer les petites réparations ainsi que les réparations d'urgence : couture à deux aiguilles, pose d’un rivet…
    Effectuer et choisir les différents nœuds et lignes d’attaches : matelotage.

Module 6 : Stage de mise en situation professionnelle. Objectifs : Le stage de mise en situation professionnelle doit permettre à l’accompagnateur en formation d'appréhender la réalité du métier d’accompagnateur de tourisme équestre : 

  • en mettant en pratique les acquis de la formation,
    en participant à l’accompagnement des activités d’équitation d’extérieur,
    en observant le savoir-faire de l’équipe du Centre de Tourisme Équestre et en échangeant sur ses pratiques professionnelles,
    en étant tutoré pour l’acquisition de comportements professionnels. Ce stage se déroule en quatre phases progressives

 Agrément du centre de formation 

L’agrément de la FFE est la validation d’un centre de formation constitué d’un Centre de Tourisme Équestre et de son formateur. Il est lié à la fois à la structure et à la personne qui assure la formation. Il est délivré par la FFE après étude du dossier de demande et avis du CRE / CRTE. Il peut être suspendu ou retiré si le centre ne remplit plus les conditions ou en cas de disfonctionnement avéré. Il est valable trois ans, sauf délivrance d’un agrément provisoire. Si le formateur quitte la structure, une nouvelle demande d’agrément doit être effectuée. Le CTE doit remplir les conditions suivantes : 

  • être adhérent de la Fédération Française d’Équitation depuis deux ans minimum,
    Disposer du label Centre de Tourisme Équestre en cours de validité,
    avoir délivré au moins 100 licences ou équivalents licence* en jours de randonnées pendant le millésime en cours ou le dernier millésime échu,
    avoir effectué au moins 100 journées de randonnées attestées à l’aide du carnet de randonnée électronique ou équivalents randonnées** en engagements pendant le millésime en cours ou le dernier millésime échu,
    avoir renseigné le plan de formation type précisant l’organisation de sa formation. 

Le centre de Tourisme Équestre peut accueillir au maximum deux élèves en stage pratique par tranche de 100 licences. Des mesures transitoires permettant d’obtenir un agrément provisoire peuvent être définies. Elles sont publiées dans la REF et consultables sur le site internet de la FFE, rubrique Formations équestres / Qualifications professionnelles. 

Déclaration à la DIRECCTE 

Le centre de formation qui opère dans le cadre de la formation professionnelle continue doit répondre aux obligations de déclaration auprès de l’autorité administrative, DIRECCTE, Art L 6313 et L 6351 du Code du Travail. Le dossier pour effectuer cette déclaration s’obtient auprès de la DIRECCTE. 

Condition d’accès à l’exercice de cette profession

Posséder le diplôme fédéral d'Accompagnateur de tourisme équestre (ATE) ou 

Emploi : En réalité, il existe une véritable manne d'emplois saisonniers. La demande est très forte de professionnels du tourisme équestren cherchant des acompagnateurs pour l'été, en bord de mer ou pour suppléer aux moniteurs avec des emplois à l'année.

Point de vue : Cet ancien nom d’un diplôme fédéral homologué dans les années 1995  (ATE), peut prêter à confusion. En effet, contrairement aux CQP qui sont gérés par la profession, ce diplôme, structuré autour d’une conception exclusivement fédérale, ne peut pas être considéré comme une émanation de la profession. On voit bien la différence de la durée de formation, 600 heures pour l’ATE et 1500 heures pour le CQP ASA. De la même façon, du choix d’un centre de formation (nombre de cartes fédérales vendues). Toutefois, cela peut apparaitre comme une formation et un diplôme intermédiaire, pour des jeunes souhaitant se faire payer pour accompagner contre rémunération pendant l’été.

Définition du métier

Voilà le rêve d’une grande partie des jeunes. Partir loin de chez eux, grâce à une activité valorisante et payée. C’est l’occasion pour ces jeunes de participer à une formation personnelle et technique, doublée d’une approche particulière et conviviale de la vie en collectivité.Au cours d’un second stage, dit de qualification, le stagiaire pourra participer à une formation spécifique, liée à l’animation poney ou cheval.Pour autant, ce n’est pas une formation professionnelle : « le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs est destiné à permettre d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et de loisirs » (source texte officiel DRJS).

Ministère concerné

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Condition d’admission

Il faut au premier jour de la formation être âgé d’au minimum 17 ans. L’inscription se fait directement auprès de l’organisme de formation choisi.

Formation

Le stagiaire reçoit, dès le premier jour, un livret qu’il conservera jusqu’à la fin de la formation. Celle-ci se déroule en 3 parties :

  • une formation générale de 8 jours auprès d’un organisme habilité ;

  • un stage pratique de 14 jours (en 2 séjours au plus), dans un centre de vacances déclaré auprès de la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports (DDJS) ou dans un centre de loisirs sans hébergement ;

  • un stage d’approfondissement qui dure 6 jours ou un stage de qualification qui dure 8 jours, l’un ou l’autre se déroulant auprès d’un organisme habilité.

Diplôme

Il s’agit du brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). Lorsque le stagiaire a terminé sa formation ; il envoie ses 3 certificats à la DDJS puis un jury départemental est chargé de délivrer le diplôme.

Aides financières

Une aide est allouée à chaque candidat par la caisse d’allocation familiale de votre département, parfois la DDJS octroie une aide sur étude du dossier. Il n’est pas rare que l’organisme qui embauche le stagiaire participe financièrement à sa formation.

 Contacts utiles  

  • CEMEA - Association Nationale

  • DDJS (cf. chaque préfecture)

  • FRANCA

  • Ministère da la Jeunesse et des Sports

  • UFCV

Point de vue : On ne sait pas ce que vont devenir le BAFA ou le BAPAAT suite à la mise en place des nouveaux brevets professionnels sportifs. On peut imaginer que le BAFA perdure puisqu’en fait il est un diplôme de bénévole. On ne peut que conseiller à tous les jeunes de participer à ce type de formation et de se former aux techniques équestres afin de se faire embaucher durant l’été ou les vacances scolaires pour une activité équestre. Ces séjours constituent un bon moyen de travailler dans l’animation, auprès des chevaux.

Définition du métier

Le moniteur est un enseignant équestre traditionnel. On le nomme couramment "le moniteur". Ce professionnel est un cadre de la randonnée et du tourisme équestre. Il assure et contrôle le débourrage et le dressage des chevaux de randonnée. Il assure tous les soins, l’alimentation et reconnaît le bon état général d’un cheval pendant la randonnée. Il assure la rotation des équidés, organise l’itinéraire et gère la sellerie. Il accompagne la mise en selle et la mise en marche de la randonnée. Il est autant responsable de la sécurité des animaux que de celle de ses clients. Il assure l’animation des groupes et la relation avec la population, les gîtes, les agriculteurs. Il est un animateur touristique et environnemental. Cette activité est un vrai métier du tourisme et de la randonnée.

Ministère concerné par la formation

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports

Diplôme

Ce diplôme de moniteur d’équitation de tourisme équestre, de niveau IV, permet l'autonomie et l’enseignement.

Formation

Voir Formation pour moniteur

Emploi

Ce diplôme d’Etat permet ainsi d’accéder à un emploi rémunéré. « Nul ne peut accompagner un groupe en tant que salarié s’il ne possède un diplôme » (aujourd’hui le BAPAAT ou le monitorat d’Etat). Cet emploi est généralement payé au SMIG. Des brevets professionnels JEPS viendront s’ajouter à ces diplômes.

Point de vue : métier d’avenir car ce professionnel est le cadre essentiel de l’entreprise de tourisme équestre tel que l’a défini la commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE).

Définition du métier

Le guide équestre est un cadre de la randonnée et du tourisme équestre. Ce métier est l’évolution normale du diplôme de type BAPAAT du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Ce professionnel assure et contrôle le débourrage et le dressage des chevaux de randonnées. Il assure tous les soins, l’alimentation et sait reconnaître le bon état général d’un cheval pendant la randonnée. Il accompagne la mise en selle et la mise en marche de la randonnée. Il est responsable de la sécurité des animaux comme des clients. Il assure l’animation des groupes et la relation avec la population, les gîtes, les agriculteurs. Il est un animateur touristique et environnemental. Il assure la rotation des équidés, organise l’itinéraire et gère la sellerie. Guide équestre est un vrai métier du tourisme et de la randonnée.

Ministère concerné par la formation

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Condition d’accès à l’exercice de ce métier

Cet emploi est accessible au titulaire d’un des diplômes suivants : BAPAAT « accompagnateur de randonnée », ayant 5 années d’expérience, le certificat de qualification professionnelle (CQP-Organisateur de Randonnée Equestre) validé par la convention paritaire nationale de l’emploi des entreprises équestres (CPNE-EE) ou le  BPJEPS Equitation - Mention Tourisme Equestre.

Diplôme

Ce diplôme de niveau IV permet l'autonomie.

Formation

Les formations puis les sessions d'examens sont mises sur pied par des directions régionales de la Jeunesse et des Sports auxquelles il faut s'adresser pour obtenir tous les renseignements.

Emploi

Ce diplôme permet d’accéder à un emploi rémunéré. « Nul ne peut accompagner un groupe en tant que salarié s’il ne possède un diplôme » (aujourd’hui le BAPAAT ou le monitorat d’Etat). Cet emploi est généralement payé au SMIG. Des brevets professionnels sportifs (encore en cours d’élaboration au Ministère de la Jeunesse et des Sports) viendront s’ajouter à ce diplôme.

Point de vue : ce métier est d’avenir car le guide équestre est le cadre essentiel de l’entreprise de tourisme équestre tel que l’a défini la commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE-EE). Beaucoup espèrent que les professionnels titulaires de l’ATE accèderont au diplôme de guide équestre par le biais des équivalences et de la validation des acquis d’expériences.

 Contact utile

  • Ministère de la Jeunesse et des Sports

(1) Définition du métier

L’accompagnateur de randonnées assure un métier de nature et d’animation. L’activité est faite de relation, de convivialité et de découverte du pays. L'effectif des enfants encadrés ne peut être supérieur à 8. Ce métier fait partie de la liste des activités dont le diplôme est obligatoire au regard de la loi : article n° 37 de la loi n° 84.610 du 16 juillet 1984, modifiée par l'arrêté du 4 mai 1995 et du 6 juillet 2000, qui fait état de l'obligation d'un diplôme homologué pour exercer les métiers de l'équitation, car il est dit que "nul ne peut enseigner, encadrer ou animer contre rémunération une activité physique ou sportive, à titre d'occupation principale ou secondaire, de façon régulière, saisonnière ou occasionnelle, ni de prendre le titre de professeur s'il ne possède un diplôme d’Etat correspondant.

(2) Ministère concerné par la formation

Elle dépend du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

(3) Conditions d’accès à la formation

Le brevet d’aptitude professionnelle aux fonctions d’assistant animateur technicien (BAPAAT) s'adresse à des candidats de niveau général CAP qui cherchent une qualification reconnue.

(4) Formation

Les formations et les sessions d'examens sont mises sur pied par des directions régionales de Jeunesse et des Sports auxquelles il faut s'adresser pour obtenir tous les renseignements. Le niveau équestre doit être de niveau galop 6.

(5) Diplôme

Il faut avoir 18 ans minimum le jour de l'examen et avoir son diplôme des gestes de premiers secours. Ce brevet sanctionne une connaissance suffisante pour « l’accompagnement et la conduite de randonnées équestres en toute saison, dans tout établissement, dans le cadre d’itinéraires et d’étapes aménagés et reconnus ».

Le BAPAAT est un diplôme de niveau V qui ne permet pas l'autonomie. Vous devez donc travailler sous la direction d'un moniteur.

(6) Emploi

Muni de ce diplôme d’Etat, vous pouvez accéder à un emploi rémunéré. Nul ne peut accompagner un groupe en tant que salarié s’il ne possède un diplôme (aujourd’hui la BAPAAT ou le monitorat d’Etat). Cet emploi est généralement payé au SMIG. Il est à noter que viendra s’ajouter à ces diplômes des brevets professionnels Jeunesse et Sport. L'effectif des enfants encadrés ne peut être supérieur à 8" mais peut encadrer 15 adultes.

Prérogatives 

Selon la mention, accompagnement de randonnées ou initiation de l’équitation sur poney soit comme assistant soit dans des conditions limitées et préparées par un titulaire du BEES ou BPJEPS sur des sites ou itinéraires balisés, préalablement reconnus. Effectif max : 15 pratiquants pour le BAPAAT randonnée et 8 pratiquants pur le BAPPAT poney. Fonctions assurés dans le cadre d’une situation salariale et sous l’autorité d’un BEES ou d’un BPJEPS exerçant des fonctions d’enseignement dans l’établissement considéré. 

Point de vue : métier d’avenir car il est la porte ouverte au métier de guide équestre tel que l’a défini la commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE-EE). Par ailleurs, ce diplôme est idéal pour les jeunes qui souhaitent travailler pendant l'été..